Après-shampoing bio sans silicone : faites le bon choix !

Vous recherchez un après-shampoing bio sans silicone ? Pas facile, n’est-ce pas ? Heureusement, nous vous avons entendu et on a pile poil ce qu’il vous faut !

Mais avant de vous recommander le meilleur après-shampoing sans silicone, faisons un peu le point sur ces substances et sur les raisons de la bannir de votre routine capillaire!

La silicone, qu’est-ce que c’est ?

La silicone est un ingrédient de synthèse que l’on retrouve dans l’immense majorité des cosmétiques conventionnels, et plus particulièrement dans les produits capillaires : sérums, shampoings, baumes démêlants, coiffants… La silicone est partout !

Deux raisons principales expliquent l’omniprésence de la silicone dans les cosmétiques :

  • Issu de la pétrochimie, il s’agit d’un composant très bon marché ; avoir recours à la silicone dans la formulation de leurs produits permet aux industriels d’obtenir un coût de revient imbattable et, par extension, d’augmenter leur marge de revente.
  • La silicone gaine et adoucit instantanément le cheveu en l’entourant d’un film plastique ; le résultat, bien que superficiel, est immédiat. Un argument de vente non négligeable auprès des consommateurs.

Les avantages d’un après-shampoing sans silicone

Mais avec cet effet immédiat de cheveux lisses et gainés, vous vous demandez peut-être pourquoi fuir la silicone ?
Sur le papier, cet ingrédient a en effet tout pour plaire : galber le cheveu, le rendre plus souple, plus doux et plus brillant, c’est ce que vous promettent de nombreux soins capillaires formulés à partir de silicone.

Malheureusement, l’effet boomerang de la silicone ne tarde pas à se faire sentir : en se fixant autour du cheveu, elle l’étouffe et crée une véritable « barrière » autour de celui-ci. La cuticule du cheveu est alors filmée, elle devient impénétrable ; les principes actifs de vos différents soins capillaires ne sont plus en mesure de pénétrer à l’intérieur de la fibre capillaire.

En d’autres termes, la silicone est un « cache-misère », qui camoufle les problématiques capillaires au lieu de les traiter réellement. Elle étouffe votre cheveu et le rend totalement imperméable aux autres soins, plus profonds. Vous vous retrouvez donc inévitablement avec une tignasse abîmée et indomptable au bout d’un moment… Bref, ce n’est pas ce qu’on veut si on veut de beaux cheveux !

Après avoir opté pour un après-shampoing bio sans silicone adapté à vos besoins, vous retrouverez rapidement :

  •  des cheveux souples et en pleine santé,
  • votre véritable nature de cheveux,
  • un cheveu « à nu », en mesure de recevoir et d’assimiler les principes actifs contenus dans vos soins.

Fini donc le cache-misère, vous profiterez enfin d’un vrai soin qui agit en profondeur et durablement sur vos cheveux. Pour une chevelure en pleine santé, le seul véritable secret des belles crinières.

NB : Attention lors de votre recherche, celle-ci sera périlleuse

Les baumes démêlants, autrement dit les après-shampoings, font partie des cosmétiques qui contiennent le plus de silicone. Il faut donc choisir ce produit avec soin et attention. Pour ce faire, un seul et unique moyen : décrypter les étiquettes et les compositions et traquer les silicones. 

Un doute sur un ingrédient ? Vous pouvez le vérifier grâce à la recherche INCI du site la vérité sur les cosmétiques.

Après-shampoing bio sans silicone : le secret pour de beaux cheveux durablement

Utiliser un après-shampoing sans silicone : la phase de transition

Si vous utilisez actuellement des produits capillaires dits conventionnels, une grande question se pose : comment se débarrasser des couches successives de silicone qui se sont accumulées sur vos cheveux au fil des années ? Passer d’une routine beauté conventionnelle à une routine naturelle est en fait très simple : il faut simplement veiller à utiliser des produits réellement naturels, dénués de silicone ou autre substance pétrochimique similaire.

Contrairement à ce que l’on peut parfois entendre, le cheveu élimine lui-même le silicone présent à sa surface : environ un mois après avoir cessé d’utiliser un après-shampoing au silicone ainsi que tout autre produit contenant de la silicone, vos cheveux en seront débarrassés.

Néanmoins, si vous souhaitez accélérer ce processus, vous pouvez utiliser notre masque Detox sur l’ensemble de votre chevelure : son composant principal, l’argile verte, va absorber les résidus de silicone présents sur vos cheveux et les « nettoyer ». Attention toutefois à ne pas abuser de ce soin : si l’argile possède d’incroyables propriétés purifiantes, elle est en contrepartie relativement asséchante.

Durant cette phase de transition, vos cheveux vous paraîtront probablement plus secs et indisciplinés car vous ne leur apporterez plus de silicone « cache-misère » ; ne vous découragez pas ! Dès lors que votre cheveu aura éliminé les résidus de silicone et deviendra ainsi perméable aux principes actifs que vous lui apportez, il retrouvera toute sa beauté.

Vous ne regretterez pas votre choix ! C’est une phase de transition nécessaire pour retrouver ensuite, la crinière de vos rêves.

Et le sulfate ?

Les sulfates sont des agents moussants, plus particulièrement des tensioactifs, qui créent la mousse abondante de la plupart des shampoings que l’on retrouve en grande surface, notamment. Rien de problématique là-dedans, me direz-vous ? Eh bien détrompez-vous : la plupart des sulfates sont irritants pour la peau du cuir chevelu et les cheveux.

Leur pouvoir lavant trop agressif détruit en effet le film hydro-lipidique et dérègle la sécrétion de sébum, ce qui provoque irritations et démangeaisons du cuir chevelu en pagaille.

Sur cheveux colorés, le sulfate a en outre tendance à fragiliser le pigment et, par conséquent, à faire dégorger la couleur. Résultat : des cheveux ternes, qui manquent de pep’s.

Enfin, notez que si le sulfate n’est pas nocif pour l’homme à proprement parler, il l’est pour l’environnement : la majorité des sulfates ne sont pas ou peu biodégradables. Éviter le sulfate, c’est donc faire un geste pour la planète.

après shampoing sans silicone ni sulfate : pourquoi c'est important ?

Reconnaître le sulfate

Si vous optez pour un après-shampoing sans silicone, nous ne pouvons que vous encourager à également traquer le sulfate dans vos cosmétiques : l’éviction simultanée de ces deux composants chimiques vous apportera de bien meilleurs résultats en termes de qualité de cheveu et de confort au niveau du cuir chevelu.

Les sulfates sont facilement reconnaissables sur l’étiquette de vos soins capillaires : si vous notez la présence de SDS (Sodium Lauryl Sulfate), SLS (Sodium Laureth Sulfate) ou SLSA (Sodium Lauryl Sulfoacetate), passez votre chemin !
Mais attention, ne vous méprenez pas, certains sulfates sont moins irritants et issus de produits naturels. On pense notamment au Coco-sulfate, dérivé de noix de coco, réputé moins irritant que ces homologues chimiques. Soyez donc attentif quand vous décrypter des étiquettes de cosmétique. L’esprit critique est de mise.

L’après-shampoing sans silicone ni sulfate adapté à vos cheveux

Chez Hairborist, nous vous proposons trois références d’après-shampoing sans silicone ni sulfate :

  • le Daily Care : un après-shampoing ultra doux sans silicone, onctueux et généreusement parfumé aux huiles essentielles de lavande et de romarin, qui permet un démêlage en douceur des cheveux naturels (non colorés),
  • le Natural Color : un soin démêlant naturel au vinaigre de pomme, infiniment léger, conçu pour démêler les cheveux fins ou gras sans les alourdir, mais également pour maintenir la brillance intense des colorations végétales,
  • le Sweet Care : un après-shampoing bio sans silicone, enrichi aux huiles essentielles d’ylang-ylang et de camomille sauvage. Sa texture crème démêle et hydrate les cheveux naturels (non colorés) ou colorés végétalement.

Contrairement à un après-shampoing sans silicone de grande surface, nos baumes démêlants contiennent de nombreux principes actifs qui vont prendre soin de vos cheveux et les renforcer ; notamment de la protéine de riz, un excellent fortifiant naturel, qui rend le cheveu plus soyeux une fois celui-ci séché.

De qualité professionnelle, nos après-shampoings sont également bien plus concentrés que ceux qu’on trouve dans les grandes surfaces. Résultat : ils sont plus efficaces et une plus petite quantité de produits est nécessaire pour un effet Waouh. Une économie pour votre portefeuille pour un meilleur résultat !

Recevoir un diagnostic d’après-shampoing sans silicone ni sulfate

Si vous hésitez entre l’une ou l’autre de nos références d’après-shampoing ultra doux sans silicone, n’hésitez pas à nous écrire en nous décrivant votre type de cheveux ainsi que les traitements réalisés sur vos cheveux (sont-ils naturels, colorés naturellement ou chimiquement ?) ; notre équipe vous conseillera le protocole de soin adapté à vos besoins. Encore mieux, rendez-vous en salon de coiffure Hairborist pour un diagnostic complet et un traitement sur-mesure.

comment bien choisir son après shampoing sans silicone ?
Partagez cet article

Articles Similaires

Quel shampoing pour cheveux gras bio adopter ?

Vos cheveux graissent rapidement et vous vous sentez obligé de les laver très fréquemment, ce qui surexcite les glandes sébacées et vous incite à rapprocher davantage encore vos shampoings ? Un cercle vicieux que nombre d’entre nous connaissent. Rassurez-vous, il existe des solutions efficaces et naturelles pour maîtriser l’excès de sébum.

Quelle est la meilleure coloration cheveux sans produit chimique ?

Les personnes qui recherchent une coloration cheveux sans produit chimique ont généralement deux préoccupations principales en tête : le désir de préserver leur santé ainsi que la planète. Cela tombe bien, la coloration aux plantes répond à ces deux critères, à condition de bien la choisir.

Quel après shampoing naturel bio choisir ? Tour d’horizon des démêlants bio !

Comme son nom l’indique, ce cosmétique s’applique après le lavage des cheveux, plus précisément après le rinçage du shampoing. Il va venir refermer l’écaille, la lisser et hydrater le cheveu, mais ne le traitera pas ; c’est le soin capillaire qui remplit cette mission.