Les bureaux seront fermés du 26 au 29 mai. Les commandes passées après le mercredi 25 mai ne seront pas traitées ou expédiées avant le 30 mai.

Coloration pour cheveux et chimiothérapie : nos conseils

La chimiothérapie est une étape douloureuse, qui laisse des traces tant sur le plan physique que psychologique. Après leur dernière séance de chimio, de nombreuses femmes souhaitent retrouver la teinte de cheveux qu’elles avaient l’habitude de porter mais se demandent s’il est raisonnable de se colorer les cheveux ; nos experts vous répondent et vous guident afin de vous réapproprier votre image le plus sereinement possible.

Les effets de la chimiothérapie sur le cheveu

Bien que certains protocoles de chimio n’engendrent pas ou peu de perte de cheveux, l’alopécie reste l’un des effets secondaires les plus fréquents et les plus visibles de ce type de médicament. Les molécules de la chimio ciblent en effet l’élimination des cellules cancéreuses, c’est-à-dire des cellules à division rapide. Les cheveux et plus généralement les cellules responsables de la pousse des poils entrant également dans cette catégorie, elles sont elles aussi atteintes. C’est ce qui provoque la chute des cheveux après une chimio.

Notons en outre que les traitements de chimiothérapie ont tendance à altérer fortement la peau et les muqueuses. C’est particulièrement vrai concernant le cuir chevelu : il s’agit d’une zone du corps fragile, à la peau est très fine. Le cas échéant, la chute des cheveux met le crâne à nu et le rend plus sensible aux agressions extérieures : de nombreux patients sous chimiothérapie constatent un assèchement, des picotements voire mêmes des douleurs au niveau du cuir chevelu.

Enfin, l’alopécie peut avoir un impact psychologique très fort car elle atteint les malades dans leur image corporelle.

Coloration-pour-chimio

Coloration capillaire et chimiothérapie : incompatibles ?

Les oncologues sont unanimes sur le sujet : il est impératif de bannir les colorations d’oxydation durant toute la chimiothérapie, ainsi que plusieurs mois après son arrêt. Les colorants capillaires synthétiques sont en effet bien trop agressifs pour être utilisés sur une peau d’ores et déjà fragilisée par un traitement comme la chimiothérapie. La coloration végétale, qui est 100% naturelle et exclusivement composée de plantes, fleurs, épices et écorces, auxquelles on ajoute simplement de l’eau chaude, ne fait en revanche l’objet d’aucune contre-indication. Les pigments Hairborist sont par ailleurs testés par un expert toxicologue sur tout type de population et celui-ci ne restreint pas son usage.

Toutefois, bien qu’il soit possible de se faire une couleur pendant la chimio si l’on veille à utiliser une coloration aux plantes, nous vous conseillons d’attendre 6 mois après la fin de votre traitement pour recommencer à colorer votre chevelure, pour trois raisons que nous vous détaillons ci-dessous.

Pourquoi patienter avant de faire une teinture cheveux après chimio ?

1. Préserver le cuir chevelu

Comme nous l’expliquions ci-dessus, la chimiothérapie provoque un désséchement cutané. Or, bien qu’elle soit 100% naturelle et saine, la coloration végétale possède des propriétés astringentes : son application resserre naturellement les tissus. Sur un cuir chevelu abîmé, cela pourrait procurer une sensation désagréable voire être douloureux.

2. Ne pas altérer la repousse

La repousse des cheveux constitue une étape très importante après une chimio. Celle-ci s’effectue progressivement et les premiers cheveux ressemblent davantage à du duvet, ce qui est tout à fait normal. Ces petits cheveux très fins sont en revanche extrêmement fragiles, similaires à des cheveux de bébé : pour les stimuler et éviter qu’ils ne s’abîment, il est recommandé de ne pas trop les manipuler et de les entretenir avec douceur, jusqu’à ce que la chevelure retrouve de la masse et de la vigueur.

3. Obtenir un résultat optimal

Bien que se teinter les cheveux pendant une chimiothérapie soit techniquement possible, il existe un risque que la couleur ne prenne pas ou pas tout à fait correctement, de façon non-uniforme par exemple. L’explication est simple : la chimiothérapie est un traitement chimique puissant, que le corps évacue par le biais de la peau, notamment. Le cuir chevelu et les cheveux n’échappent pas à la règle, ce qui signifie que des molécules actives se trouvent à la surface des cheveux durant ce processus d’élimination. Ce sont justement ces molécules qui peuvent influencer sur la prise des pigments végétaux.

Pour toutes ces raisons, nous déconseillons à nos clients ainsi qu’à nos coiffeurs partenaires de colorer les cheveux pendant une chimiothérapie ou juste après celle- ci. Bien que le corps ait besoin de beaucoup de temps pour se défaire de tout résidu de chimio, nous recommandons d’attendre environ 6 mois après la fin du traitement pour reprendre les colorations capillaires. Passé ce délai, les nouveaux cheveux auront recouvert toute la surface du crâne et auront éradiqué suffisamment de toxines pour que les pigments de coloration végétale puissent se fixer sur la fibre capillaire et offrir un beau résultat couleur.

Chimio-et-coloration-cheveux

Prendre soin de ses cheveux pendant et après la chimio

Si teinture capillaire et chimiothérapie ne font pas forcément bon ménage, tout du moins pendant le traitement et juste après celui-ci, il existe en revanche des réflexes à mettre en place pour soigner votre cuir chevelu et vos cheveux durant cette période particulière :

  • Optez pour un shampoing le plus doux et respectueux de l’équilibre du cuir chevelu possible. De nombreux shampoings de grandes surfaces ou même de parapharmacies sont en effet formulés à partir de bases lavantes trop décapantes, qui ne conviennent pas à une personne sous traitement de chimio. Parmi la gamme Hairborist, le shampoing Sensity est fait pour vous : labellisé bio, sans parfum ni huile essentielle, il prend soin des cuirs chevelus sensibles et les apaise instantanément.
  • Dès que les premières repousses seront là, nourrissez et stimulez votre cuir chevelu en profondeur grâce à notre soin unique et novateur, à réaliser sur cheveux secs, pour une pénétration optimale des principes actifs. Mélangez de l’huile végétale Renovator à quelques gouttes d’huiles essentielles Kéractif (pour nourrir à la fois le cuir chevelu et les cheveux) et/ou Calvitien (pour améliorer la croissance des cheveux). Ces produits sont 100% naturels et labellisés bio par écogarantie, ils régénèreront votre chevelure de la racine jusqu’aux pointes.
    La coloration d’oxydation est interdite durant la chimio. La coloration aux plantes 100% naturelle est quant à elle techniquement réalisable mais nous vous conseillons vivement d’attendre 6 mois après la fin de votre traitement pour recommencer à colorer vos cheveux, dans l’optique de protéger votre cuir chevelu et les petites repousses sous forme de duvet, et d’obtenir un résultat couleur optimum. D’ici là, une routine capillaire naturelle et efficace s’impose pour préserver et accélérer la croissance de vos cheveux.
Teinture-pour-cheveux-et-chimiothérapie
Partagez cet article

Articles Similaires

Pourquoi choisir un coiffeur végétal plutôt qu’un coiffeur classique ?

Produits, colorations, ambiance… Les différences entre coiffeur végétal et coiffeur classique sont nombreuses. Chez votre coiffeur végétal, les soins naturels aux plantes sont privilégiés pour une chevelure sublimée et en bonne santé.

Huile végétale cheveux secs : faut-il se fier aux recettes maison ?

La fabrication d’huile végétale cheveux secs maison surfe sur la vague de la slow cosmétique. Pourtant, ces recettes maison peuvent comporter des risques. On vous explique comment faire pour créer votre bain d’huile sur-mesure avec des produits certifiés bio et sans danger.

Shampoing biologique : comment démêler le vrai du faux bio ?

Difficile de savoir quel shampoing bio choisir dans la jungle des produits estampillés « verts » et « naturels ». Pour faire le bon choix et offrir ce qu’il y a de meilleur à votre chevelure, apprenez à démêler le vrai du faux bio grâce à nos conseils et astuces.

Copyright 2021 & Design Hairborist
Hairborist BVBA – Steenovenstraat 54 – 8760 Meulebeke (Belgique) – TVA BE 0898.695.003