UFC que choisir dénonce…

Enfin UFC Que Choisir vient de publier un article virulant sur les produits chimiques dangereux utilisés en cosmétique. Ils viennent d’épingler pas moins de 185 produits de beauté dangereux pour la santé des consommateurs vendus en grande surface, en pharmacie ou en salon de coiffure.

Plus de 20 ans qu’Hairborist dénonçe ce scandale.

Cela fait des années que nous tentons d’alerter nos clients sur le danger des produits chimiques dangereux utilisés en cosmétique de grandes marques tel que l’Oréal, Schwarzkopf ou Wella pour ne citer qu’eux. Nous avons commencé à éditer il y a quelques mois sur nos rubriques des articles à ce sujet. Vous pourrez lire l’article sur les composants cosmétiques à éviter : http://hairborist.com/composants-cosmetiques-a-eviter/

Dans cet article, nous mettions en avant l’usage trop fréquent des détergents agressifs, des conservateurs dangereux soupçonnés d’être cancérigène, de l’inutilité de travailler avec des silicones…

Nous avons toujours eu l’impression de ne pas être entendu, pourtant UFC Que Choisir, rejoint complètement notre point de vue sur les produits chimiques dangereux utilisés en cosmétique.

Les coiffeurs encourent des risques encore plus grands

“UFC que choisir” décrit dans son article les produits chimiques dangereux utilisés en cosmétique mais ne parle pas des coiffeurs qui accumulent des doses encore 100 fois plus importantes que ce que les consommateurs subissent. Car ces professionnels sont plus de 40 heures par semaine en contact avec ces produits nocifs. Les doses sont tellement importantes que le système immunitaire du coiffeur déclenche des processus de protection tels que des allergies ou des eczémas. Mais au bout d’un certain temps, les produits s’attaquent aux voies respiratoires pour en arriver à des cas de chocs anaphylactiques.

Nos autorités gouvernementales ont déjà lancé l’alerte en 2013 !

Pourtant en 2013, nos autorités fédérales nous alertaient déjà par un article sur le danger de travailler dans le secteur de la coiffure. Cet article décrivait les conditions difficiles des salariés lié au dur métier de coiffeur :

…Le métier de coiffeur est par conséquent une profession critique. Les raisons les plus souvent évoquées sont les conditions de travail peu favorables et les relations: un salaire bas, un travail lourd et nocif pour la santé, des horaires de travail peu attrayants, un ensemble de tâches peu attrayant et une mauvaise relation avec l’employeur.

Un rapport du service public fédéral Emploi nous informait en parallèle sur les conditions de santé des coiffeurs :

…Une étude danoise s’est penchée sur les conséquences potentielles de l’eczéma des mains sur la carrière des coiffeurs. 5.324 diplômés en coiffure ont été interrogés entre 1985 et 2007 à propos des problèmes de peau et du changement de carrière. 44% des répondants n’exercent plus le métier de coiffeur. En moyenne, les diplômés en coiffure avaient exercé leur profession pendant 8,4 années avant de passer à autre chose. L’eczéma des mains semble donc être un facteur significatif pour quitter le métier de coiffeur.

Incroyable !

44% des coiffeurs interrogés n’exerceraient plus leur métier après 8,4 années !

Les produits chimiques dangereux utilisés en cosmétique en seraient la principale raison .

D’autres solutions existent.

Pourtant il y a moyen de travailler autrement, plus sainement. Hairborist a toujours oeuvré dans ce sens. Notre principe a toujours été de ne fabriquer que des produits d’origine naturelle et de surcroît bio, pour autant que cela reste compatible avec l’obtention d’un résultat professionnel. Nous n’avons jamais dérogé à cette règle qui fait maintenant la force de notre entreprise.

Hairborist propose une toute autre approche de la coiffure

Respectueux de la santé du coiffeur, Hairborist propose un vaste choix de shampooings professionnels au label bio ecogarantie. Mais plus encore, Hairborist est un des pionniers de la coloration végétale en Europe. Oui, il y a moyen de colorer efficacement vos cheveux sans phenyldiamine, sans toluène, sans naphtol…uniquement avec des plantes. Et cela couvre parfaitement pour autant qu’on sache comment s’en servir. Pour en savoir plus à ce sujet, lisez cet article sur la coloration naturelle aux plantes sans pigments de synthèse.

Sources :