Lire une étiquette cosmétique : le guide pour la déchiffrer sans se tromper !

L’étiquette d’un produit est sa carte d’identité. Grâce à elle, vous avez accès à l’ensemble des informations utiles concernant votre nouveau shampoing. Elle vous permet, notamment, de connaître la composition du produit et de savoir ce que vous vous appliquez concrètement sur le cuir chevelu ou la peau… À condition d’arriver à la décoder !

lire une étiquette cosmétique

Des listes d’ingrédients interminables aux noms imprononçables – toujours écrits en tout petit, en plus! – On a souvent du mal à détecter quels sont les ingrédients toxiques et à éviter, lesquels sont inoffensifs, lesquels sonnent faussement naturels. Toutes les informations sont sur l’étiquette, mais, hélas, on n’a pas forcément toujours le décodeur …

Dans cet article, on vous explique comment décrypter une étiquette cosmétique pour pouvoir faire des choix conscients et ne plus se laisser embrouiller par des mots venus d’ailleurs !

   1. L’étiquette, une mine d’information

Apprendre à lire et à décoder une étiquette est une corde importante à avoir à son arc. Encore plus, évidemment, lorsqu’on cherche à adopter un mode de vie sain et naturel.

L’étiquette d’un produit cosmétique reprend un très grand nombre d’informations utiles sur celui-ci : son nom, sa marque, la date de conservation, la quantité de produit, les éventuels labels, les précautions d’emploi,… Et aussi une information de la plus haute importance : ses ingrédients !

La liste des ingrédients présente sur l’étiquette est ce qui va vous permettre de déterminer si un produit cosmétique est réellement naturel, écologique, sain et adapté à vos besoins.

Elle vous indique précisément, et de manière exhaustive, les substances que vous appliquez sur votre peau ou vos cheveux en choisissant d’utiliser le produit. Elle vous permet aussi de détecter les éventuelles substances chimiques toxiques, les composants agressifs, allergisants ou encore cancérigènes qui se trouvent dans celui-ci.

Bref, la composition d’un produit ne peut pas mentir, en l’observant vous pourrez déterminer à coup sûr si une marque est honnête et réellement naturelle ou si elle est plutôt une adepte du ​greenwashing ​!

   2. Les ingrédients à surveiller … et à fuir!

Commençons notre traduction d’étiquette par détecter les ingrédients à éviter, voire à fuir sans hésiter.

Dans les produits conventionnels – pour ne pas utiliser le mot chimique – malgré les évolutions de la loi, on retrouve encore de nombreuses substances nocives. Celles-ci peuvent être allergisantes, cancérigènes, polluantes ou, encore, d’importants perturbateurs endocriniens.

déchiffrer étiquette cosmétique

Dans la grande famille des produits nocifs répandus en cosmétique, on retrouve :

Les parabens

Dans les produits cosmétiques, surtout dans les shampoings, les parabens sont utilisés en tant que conservateurs. Ils n’ont aucun but ou aucune influence sur la beauté des cheveux.

Par contre, au niveau environnement et santé, c’est une autre histoire. Leur production, tout d’abord, est extrêmement polluante. Ensuite, ils représentent de nombreux risques pour la santé.

Ils sont de puissants perturbateurs endocriniens qui pénètrent facilement notre peau ou notre sang. Ils influent sur le vieillissement de la peau – on vous le donne en mille, de manière négative – et sur l’ADN (!). Ils sont également potentiellement cancérigènes, la cerise en boîte sur le gâteau !

Pour les repérer, c’est plutôt simple, ils ne prennent même pas la peine de se cacher : ​– paraben​, apparaîtra dans leur nom.

Les silicones

C’est la substance qui permet la grande illusion…Les silicones gainent, lissent et font briller le cheveu… Pas mal, non ? Oui, sauf qu’à la longue, ils les détruisent.

Ils s’accumulent au fil des shampoings et forment, au fur et à mesure, une espèce d’enveloppe autour du cheveu. Cette enveloppe étouffe alors le cheveu et l’affaiblit grandement.

A force de shampoings, la quantité de silicone et l’enveloppe ne vont cesser d’augmenter et de se renforcer. Les cheveux deviennent imperméables et résistants à tout soin ou coloration. Les soins capillaires n’ont alors plus d’effet et les colorations ne tiennent plus.
La fibre capillaire est donc extrêmement fragilisée et n’a plus la possibilité de recevoir les soins dont elle a besoin.

Les cheveux, qui semblaient si radieux, deviennent finalement ternes, cassants et les fourches se multiplient.

En plus de ça, les silicones sont de grands perturbateurs endocriniens, c’est-à-dire qu’ils perturbent nos hormones. Ils affectent grandement notre santé. Il est également connu que les silicones sont nocifs pour l’environnement. Résistants, ils restent très longtemps dans la nature avant d’être éliminés.

Mauvais pour les cheveux, pour la santé et pour la planète … Repérez-les et bannissez-les! Dans votre liste d’ingrédients, ce sont les composants dont les nomenclatures se terminent par : ​- silane , -siloxane, -thiconol ou encore -thicone.

Les sulfates

Les sulfates sont des puissants détergents, ils lavent – ou plutôt décapent – les cheveux. Le problème réside justement dans la puissance du produit. Il est trop fort, et mal dosé, il est beaucoup trop fort !
Les sulfates sont très irritants pour le cuir chevelu. Ils assèchent et perturbent la production de sébum. Le cuir chevelu est fragilisé, des allergies, des démangeaisons et même des pellicules peuvent apparaître.

Parmi les sulfates, on retrouve fréquemment le sodium laureth sulfate (SLS). C’est “grâce” à ce tensio-actif que votre shampoing, par exemple, produit une mousse abondante. Certes agréable, mais pas si utile puisque ce n’est pas la mousse qui lave, elle est juste là pour rendre le shampoing confortable.

La conséquence de l’usage de SLS est un cuir chevelu irrité et sensibilisé. En plus d’une sensation inconfortable, un cuir chevelu irrité a forcément un effet négatif sur la beauté des cheveux. En plus, il est connu pour être potentiellement cancérigène.

Attention à cet ingrédient sur l’étiquette mais aussi à ses petits frères, connus sous le nom de : ​ammonium lauryl sulfate​,​ sodium laureth sulfate​,​ sodium lauryl sulfate​, sodium lauryl sulfoacetate​,​ sodium myreth sulfate​.

La​ noix de lavage ​est une alternative saine et naturelle pour une mousse abondante et douce. De plus, ses propriétés assainissantes lavent réellement et en douceur le cuir chevelu. Aucun risque non plus pour l’environnement, elle est biodégradable. Le sodium coco sulfate​, dérivé de l’huile de coco – cet ingrédient au nom faussement chimique – est plus doux que les sulfates habituellement utilisés. Il s’agit de l’alternative la plus utilisée en cosmétique biologique.

Les PEG & Les PPG

Les PEG et les PPG sont utilisés comme humectant et émulsifiant dans les shampoings et cosmétiques conventionnels.

Le problème de ces substances chimiques, en plus d’être irritantes pour l’humain et polluantes pour la planète, est qu’elles augmentent la perméabilité de la peau. Elles se permettent donc et permettent aux autres substances toxiques de pénétrer plus facilement dans votre cuir chevelu et à travers votre peau. Elles leur tiennent la porte et les invitent – sans détour – à perturber votre santé.

Facile aussi pour les repérer, elles sont indiquées dans la liste INCI (liste de nomenclature internationale des ingrédients) sous les noms de ​PEG ​et ​PPG​.

Le parfum

Le but des parfums est évidemment de … parfumer !
Oui, c’est agréable un shampoing qui sent bon mais les parfums utilisés dans les cosmétiques conventionnels peuvent être nocifs et irritants pour le cuir chevelu et la fibre capillaire. Vos cheveux sentent donc bon le printemps mais sont en mauvaise santé …

Pour le repérer, c’est simple : chercher le mot ​parfum​.

L’absence de parfum ne signifie pas cependant que votre shampoing va sentir le fennec… Les produits naturels ne contiennent pas de parfum mais des huiles essentielles odorantes. En plus, et dans tous les produits Hairborist, les huiles essentielles ont plus que l’objectif de vous faire sentir bon la lavande. Elles sont aussi de véritables soins profonds, adaptables en fonction de votre type de cheveux et de vos besoins.

Un point bonus pour le naturel !

   3. Les ingrédients inoffensifs : les apprivoiser pour ne plus les craindre

Bon, maintenant que nous avons passé en revue les ingrédients à fuir, passons aux ingrédients inoffensifs. Parce qu’ils ont parfois aussi des noms à faire peur qui ne jouent malheureusement pas à leur avantage …

Quand vous prenez l’étiquette d’un produit naturel, certains composants ont l’air tout à fait chimique. Mais cette impression est souvent simplement due au fait qu’il s’agit en réalité des noms scientifiques ou latins des ingrédients.

ingrédient naturel étiquette

Les plantes et leur nom latin

Dans les plantes, il existe beaucoup d’espèces et de sous-espèces. L’usage du nom scientifique latin permet de distinguer la variété exacte qui se trouve dans votre soin. Pour la menthe, par exemple, il existe 18 espèces différentes !
Chaque espèce à ses propriétés et ses contre-indications, cette distinction est donc bien nécessaire.

Pour vous donner un exemple avec la menthe : la mentha viridis est la menthe verte alors que la mentha x piperita est la menthe poivrée.

Les “ faux-chimiques”

Certains composés ont des noms qui donnent l’illusion de substance chimique. La glycérine, par exemple, souffre de cette appellation aux consonances toxiques. Pourtant, dans les produits naturels, c’est de la glycérine végétale qui est utilisée.
Naturelle, à base de plantes, biodégradable et non toxique. Elle ne présente pas de danger pour la santé ou pour la planète.

Lorsque vous analysez une étiquette d’un produit naturel, pour vérifier de la fiabilité et de l’honnêteté du produit, vous ne devriez normalement pas avoir une liste d’ingrédients infinie. Less is more dans le naturel !

Une fois les appellations latines écartées, puisque sans danger, il ne devrait plus vous rester que quelques ingrédients. Le meilleur moyen – avant que vous ne les connaissiez par coeur! – est de vérifier ces ingrédients. Pour cela, il existe plusieurs applis et sites fiables.

   4. Applications et sites web pour analyser la composition des cosmétiques

application lire étiquette cosmétique

Le site : la vérité sur les cosmétiques

Le site propose un ​moteur de recherche des ingrédients INCI (= International Nomenclature Cosmetics Ingrédients), il vous permet d’accéder à toutes les informations d’un composant ou d’établir le profil complet d’un produit. Le site propose également une évaluation de “très bien” à “déconseiller.”

L’application ou le site INCIbeauty

Elle permet d’analyser les composants d’un produit cosmétique en scannant son code-barre. L’application​ INCI Beauty est simple à utiliser et gratuite. Le site propose un ​moteur de recherche​. Il est également un véritable grimoire d’informations et de conseils sur les composants des cosmétiques.

L’application Yuka

Bien connue pour son utilisation dans le milieu alimentaire, ​Yuka​ s’étend désormais aux cosmétiques. Elle vous permet d’obtenir la liste des ingrédients et leur conséquence en scannant le code-barre de votre soin.

Vous avez désormais entre les mains de bons outils pour décrypter les étiquettes de vos produits cosmétiques. Bonnes analyses et bon voyage vers un mode de consommation et une salle de bain écologique, respectueuse de vos cheveux et de votre environnement !

Et si jamais, un dernier petit conseil … Pour votre belle crinière, vous pouvez faire confiance à ​Hairborist​ ​pour une composition propre, saine, respectueuse de vos cheveux et de l’environnement !

Articles similaires

Cheveux gras

Les cheveux gras sont la conséquence d'un cuir chevelu gras. Un cuir chevelu gras est dû à un dérèglement de l'épiderme par des agressions du cuir chevelu.

Copyright 2021 & Design Hairborist
Hairborist BVBA – Steenovenstraat 54 – 8760 Meulebeke (Belgique) – TVA BE 0898.695.003