Les huiles essentielles sont des substances très concentrées, c’est pourquoi elles sont actives à faibles doses. Elles doivent être utilisées avec précaution, au goutte à goutte (et non à la cuillère, ce ne sont pas des sirops !) D’ailleurs, vous les retrouverez dans le commerce qu’en petits flacons. Ce n’est pas parce qu’elles sont naturelles, qu’elles sont sans danger : certaines peuvent être toxiques voire mortelles si on ne les utilise pas correctement

Principes généraux

Comme toute substance, naturelle ou non, elles sont susceptibles d’entraîner une allergie.

C’est pourquoi il est toujours recommandé de faire un test avant toute utilisation.

On dépose une goutte (avec quelques gouttes d’huile végétale type olive, tournesol…) dans le pli du coude et on attend 24 à 48H. Si aucune réaction ne se produit, on pourra utiliser l’huile essentielle en question. Par contre, si vous faîtes une réaction (rougeur, démangeaison voire brûlures), cette huile essentielle ne sera pas pour vous !

Les huiles essentielles étant non miscibles à l’eau et lipophiles, il faudra bien se rappeler qu’elles se mélangent avec de l’huile mais jamais avec de l’eau.

C’est un des grands principes à mémoriser. Donc si vous voulez appliquer ou avaler une huile essentielle, il ne faudra JAMAIS la mélanger avec de l’eau. Il sera nécessaire d’utiliser une huile végétale.

En cas d’ingestion accidentelle, d’application par erreur dans les yeux ou de massage avec une huile essentielle pure sans précaution, ayez toujours le réflexe :  HUILE !

Il est indispensable de n’utiliser que des huiles essentielles de bonne qualité.

Les huiles essentielles utilisées seront de préférence de qualité biologique (dénuées de pesticides), 100% pures, naturelles, intégrales et chémotypées. C’est ainsi la garantie de posséder des produits nobles bien identifiés et non falsifiés !

De plus, faites attention au nom latin (genre et espèce) car il existe de nombreuses espèces de lavande (Lavande fine, vraie, aspic, Lavandin..), d’eucalyptus (Eucalyptus radié, globuleux, citronné, mentholé…), de thym (Thym à thymol, à thujanol, à linalol…)…

Une bonne conservation des huiles essentielles est indispensable.

Les huiles essentielles peuvent se conserver très longtemps si elles sont bien conservées. Elles doivent être stockées dans un flacon bien fermé (pour éviter l’évaporation), teinté (pour éviter les effets de la lumière) et à l’abri de la chaleur (pour conserver leurs vertus thérapeutiques). Les essences d’agrumes se conservent moins longtemps (2-3 ans) car le risque d’oxydation est plus important (elles ne sont pas issues d’une distillation mais d’une pression mécanique). Il est donc conseillé de les conserver dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Produits Hairborist apparentés
Oops...
Slider with alias huilesslider not found.

Articles similaires

Allergie et allergènes

Toutes les huiles essentielles, comme d’ailleurs toutes substances étrangères à notre corps, sont susceptibles d’entraîner une réaction d’hypersensibilité. C’est pourquoi un test cutané devrait toujours être pratiqué avant toute utilisation d’huiles essentielles.

Bois de Rose

Le bois de rose de la famille des Lauracées, Aniba rosaedora, originaire de la forêt vierge amazonienne (Brésil, Guyane) permettra, après distillation de son bois réduit en copeaux, d’obtenir une huile essentielle à la senteur boisée très agréable, légèrement épicée.

Gaulthérie couchée
Gaulthérie couchée

L’huile essentielle de gaulthérie sera principalement utilisée en massages pour tout ce qui est douleur ou mauvaise circulation. Une autre façon de l’utiliser sera l’olfaction dans les cas d’hypertension ou pour réchauffer les tempéraments un peu trop « froids ».

Copyright 2021 & Design Hairborist
Hairborist BVBA – Steenovenstraat 54 – 8760 Meulebeke (Belgique) – TVA BE 0898.695.003